VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_08_2021_13_12

705 FR SÉANCE DU LUNDI 13 DÉCEMBRE 2021 du groupe CSV, s’est exprimé de mani re extrêmement négative sur le projet. Les représentants du CSV et de l’ADR se sont abstenus lors du vote. Ils ont freiné le projet. Monsieur le conseiller Jean-Paul Rippinger, conseiller indépendant, a voté contre le projet. Je profite de l’occasion pour rappeler que lors de la séance du 25 juillet 2008, le projet de construction d’un ascenseur au Pfaffenthal a été approuvé. Le succ s de cet ascenseur, nous le constatons tous les jours. Malheureusement, le Luxembourg a ensuite été touché par la crise financi re et le projet a été mis en veilleuse. Les années passent. En 2014/2015, le projet est ressorti des tiroirs. Entre-temps, déi gréng n’avaient cessé de s’engager pour la réalisation du projet. Dans le cadre des débats budgétaires, Madame Sam Tanson et Monsieur François Benoy n’ont cessé d’évoquer le sujet de la passerelle pour piétons et cyclistes. Depuis que je suis membre du conseil communal, j’ai moi aussi posé des questions, année apr s année, pour savoir où en était le projet, quand les travaux allaient commencer. Les 5.500 habitants du quartier de Cents, en particulier, appellent à la réalisation du projet. La «Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ» soutient le projet. De nombreuses infrastructures cyclables ont été améliorées dans presque tous les quartiers de la ville. Cependant, les quartiers de Fetschenhof/ Cents et de Neudorf sont toujours coupés de toute liaison cyclable. Cela est apparu clairement lors d’une réunion de citoyens du 24 avril 2014, organisée dans le cadre des discussions relatives au PAG de la ville. Des milliers de nouveaux emplois seront créés au Kirchberg. Une liaison courte et rapide avec d’autres itinéraires cyclables, avec le tramway est souhaitée pour le travail et les loisirs. La passerelle pour piétons et cyclistes est un élément important d’un concept global de mobilité douce sur le territoire de la ville et au-delà. La mise en réseau des pistes cyclables du réseau national de pistes cyclables avec la passerelle pour piétons et cyclistes serait pour ainsi dire parfaite. La passerelle serait également bénéfique pour le tourisme, puisqu’elle permettrait de créer une liaison cyclable attrayante vers l’Allemagne. En 2015, environ 6.000 personnes vivaient dans le quartier de Cents. Le quartier de Cents continuera à se développer : le potentiel de croissance est d’environ 1.000 personnes. Le potentiel de croissance pour Neudorf et Weimershof est estimé à 2.500 ou 3.000 habitants supplémentaires. Ces données datent de 2015. Une telle croissance démographique entraîne d’autres probl mes sur nos routes. La passerelle permettra d’accéder plus rapidement au tramway et au train. Le syndicat d’intérêts locaux Neudorf s’oppose au projet. La proposition de relier le pont dans la partie supérieure du quartier au pont de l’autoroute est soulevée. À un moment donné, l’idée est avancée que les bus et les ambulances devraient également pouvoir traverser le pont. Les habitants des quartiers de Cents et de Neudorf ne le souhaitent pas. Bref : le projet est freiné. Pendant toutes ces années, déi gréng ont soutenu le projet dans le sens d’une promotion de la mobilité douce. déi gréng veulent faire évoluer les mentalités. Pour qu’un tel changement de mentalité se produise, il faut proposer des infrastructures adéquates. Dans sa version initiale, la structure du pont n’était pas aussi filigrane que dans la version dont nous espérons aujourd’hui approuver la réalisation. Le projet initial prévoyait un pont avec de lourds piliers en béton - un pont lourd qui ne se serait pas intégré dans le paysage de mani re aussi respectueuse que le pont actuellement prévu. Lors d’une autre réunion publique, de nombreuses questions ont été soulevées. L’ascenseur fonctionnera-t-il 24h/24h? La criminalité était une préoccupation des citoyens. Ils craignaient aussi que des objets ne soient jetés du pont et ne causent des dégâts. Certaines questions posées à l’époque sont encore d’actualité pour de nombreux citoyens dans les différents quartiers de la ville. Nous avons obtenu des réponses à ces questions lors de la réunion de la commission technique. Nous sommes en 2017 : nouveaux architectes, nouveau projet. La nouvelle passerelle pour piétons et cyclistes est conçue comme un pont suspendu. Less is more ! Le pont suspendu doit franchir la vallée à proximité immédiate de l’ancienne école préscolaire. L’ascenseur doit être construit dans la zone de l’église de Neudorf. Lors de la réunion publique qui a eu lieu pour présenter le nouveau concept, il a été retenu que l’ascenseur et le pont vont de pair. 2019 : une réunion de citoyens a lieu dans le quartier de Cents. La salle est remplie jusqu’à la derni re place. Deux variantes sont présentées. L’emplacement du pont avec ascenseur dans le secteur de l’église de Neudorf ne s’est pas révélé tr s favorable. Le pont ne doit pas passer au-dessus de l’église. Cette variante aurait entraîné une intervention beaucoup plus importante dans un biotope sensible que l’autre variante. La deuxi me variante prévoit un pont suspendu en filigrane, ainsi que la construction d’un ascenseur qui serait situé à la hauteur de l’ancienne école préscolaire de Neudorf. La deuxi me variante est tr s bien accueillie ce soir-là et je ne peux qu’espérer que la construction de la variante retenue, qui est soumise au vote aujourd’hui, pourra commencer le plus rapidement possible. Le devis s’él ve à 24 millions d’euros. Beaucoup de temps a été perdu pendant toutes ces années. C’est pourquoi le projet doit être réalisé au plus vite. La réalisation de la passerelle pour piétons et cyclistes constitue une pi ce importante dans le puzzle du réseau global de pistes cyclables de la Ville de Luxembourg. La passerelle permet de relier parfaitement les quartiers de Cents et de Kirchberg, de monter du quartier de Neudorf au plateau de Kirchberg, où les cyclistes peuvent ensuite emprunter la piste cyclable sécurisée longeant le tracé du tramway. Les pistes cyclables doivent être sécurisées et aménagées en site propre. déi gréng souhaitent que la piste cyclable du Kirchberg soit reliée au quartier du Limpertsberg de mani re sécurisée, de sorte que les jeunes puissent emprunter une piste cyclable traversant l’avenue Pasteur jusqu’aux différents bâtiments scolaires. La construction d’un ascenseur est-elle prévue dans le cadre du PAP «Villeroy&Boch»? Une liaison cyclable entre le Rollingergrund et la Route d’Arlon est-elle prévue dans le cadre du projet de construction de logements «Route d’Arlon»? Où en sont les réflexions sur la création d’une liaison cyclable entre Hamm et Pulvermühle? Quels sont les projets dans le sens d’une modération du trafic dans les quartiers et d’un raccordement des quartiers aux principaux axes cyclables? La passerelle pour cyclistes et piétons Cents/Neudorf/Weimershof est un élément important d’un concept global. Malheureusement, une bonne infrastructure cycliste fait encore défaut à de nombreux endroits. En créer une est également possible dans une ville fortifiée. Monsieur Tom KRIEPS (LSAP) : Je ne peux pas mener cette discussion sans évoquer la fascination de l’humanité pour les ponts. Vous connaissez tous les dictons «Les ponts rapprochent les gens», «Construire plus de ponts, moins de murs». La Ville de Luxembourg est à bien des égards une ville de ponts. Nous ne pouvons pas imaginer cette ville sans ponts. La topographie de notre ville fait qu’il y a des montées et des descentes. La construction d’un pont facilite le passage d’un côté à l’autre de la ville.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=