VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_08_2021_13_12

697 FR SÉANCE DU LUNDI 13 DÉCEMBRE 2021 Je suis d’accord avec l’affirmation selon laquelle nous devons rapprocher encore plus la culture des gens. Nos théâtres, nos musées et notre Conservatoire font un travail remarquable. Pendant la pandémie, ils ont constamment cherché à s’adapter aux nouvelles réalités («theatre goes digitial», «museums go digital»...). Mais nous savons tous que les visites numériques ne remplaceront jamais le plaisir de découvrir l’art et le théâtre sur place. Il en va de même pour les artistes qui exposent leurs œuvres, pour les artistes sur sc ne. L’initiative d’une collaboration étroite avec le «Kinneksbond» a permis à de petits théâtres de se produire, une joint-venture dans un esprit de solidarité. Cette initiative a reçu le «Prix de l’innovation artistique Covid 2020». Huit commandes ont également été passées à des artistes. La production de pi ces de théâtre, de spectacles de danse et de concerts prend du temps. Les artistes ont manqué de contact avec le public. Nos institutions culturelles font tout leur possible pour pouvoir revenir lentement mais sûrement à une sorte de normalité. A l’occasion de l’inauguration du nouveau stade, de jeunes sportifs ont été invités. En l’espace d’une journée, 200 jeunes ont répondu à l’appel lancé par le Conservatoire pour que les jeunes chanteurs des chœurs du Conservatoire se manifestent afin d’assurer le cadre musical de l’inauguration. C’était la premi re fois depuis longtemps qu’autant de chanteurs pouvaient se produire ensemble. La joie était grande. Nous voulons poursuivre nos efforts dans ce sens. Le «Comité d’art urbain» lance 8 à 9 projets par an. Les cartes de Noël que la Ville envoie cette année sont le résultat d’un tel projet. La jeune artiste Lisa Junius a peint trois portes du bâtiment du Cercle. Ces motifs artistiques ont été reproduits sur les cartes de Noël de la Ville. De nouveaux lieux ont été recherchés pour des expositions de photos dans l’espace public (parc Merl, place de Strasbourg, place Laurent...). De cette mani re, l’art peut être rapproché des gens. Sur la place de Hollerich, on peut découvrir des peintures réalisées par des jeunes. Des jeunes de différents âges devaient représenter en peinture comment ils imaginaient notre ville avec un tramway. Les peintures sont devenues tr s belles et je ne peux que conseiller à tout un chacun d’aller les voir. Un projet avec le Lycée des Arts et Métiers prévoit l’installation de douze boîtes aux lettres fabriquées par les él ves. Dans ces boîtes aux lettres les citoyens pourront déposer des papiers avec des idées et des propositions comment la vie dans la ville pourrait devenir encore plus agréable et riche en expériences. En 1995, lorsque Luxembourg était capitale culturelle, nous avons eu la grande chance de pouvoir exposer 15 sculptures de Nikki de St. Phalle. Ces sculptures n’ont pas toutes été montées en même temps, mais avec un décalage dans le temps. Comme nous voulions inaugurer toutes les sculptures ensemble, elles ont été voilées jusqu’au jour du vernissage. Une de ces sculptures se trouvait dans la cour intérieure du Centre Alima. Ce n’est pas la procession finale de l’Octave, qui passait entre autres par la rue de la Porte-Neuve, qui avait provoqué le voilement de la sculpture, mais parce que toutes les sculptures de Nikki de St. Phalle déjà installées sont restées voilées jusqu’au vernissage. La Ville avait alors pris l’initiative d’acquérir une des sculptures. La sculpture, qui avait été montée sur la place Hamilius, a pu être acquise pour la coquette somme de 15 millions de francs luxembourgeois. En tant que bourgmestre de la Ville, j’avais pris contact avec le directeur de la Poste et le directeur de la BGL et proposé d’acquérir la sculpture ensemble. Les deux directeurs étaient d’accord. Je ne peux qu’être d’accord avec tous les orateurs qui estiment que nous menons une politique responsable et raisonnable. Le coll ge échevinal veut mener une politique raisonnable et réaliste, une politique réaliste pour tous les habitants de cette ville. Nous gardons un œil sur l’évolution des coûts, avec pour objectif de préserver le bien-être financier de cette ville. Tout soutien est le bienvenu et je suis heureuse de constater que de nombreux projets dont nous nous occupons au sein du conseil communal sont approuvés à l’unanimité, car ces projets sont dans l’intérêt et pour le bienêtre des citoyens de cette ville. Amendements Les amendements au budget 2022 déposés par le groupe déi Lénk sont soumis au vote. 1er amendement : «Budget des dépenses ordinaires 612 Logement 3 /611110/ /00000 Loyers et charges locatives de terrain 500.000 Description : Location de terrains privés pour y construire des logements modulaires. A cet effet, un service communal d’information et de conseil est à mettre en place avec les objectifs suivants : –– contact avec les propriétaires de terrains pour la location à long terme (10-15 ans) –– installation de logements modulaires sur ces terrains –– location de ces logements à des tiers. Des logements modulaires pourront aussi être installés sur les terrains appartenant à la Ville. Budget des dépenses extraordinaires 612. Logement /221312/ /99006 Transformations et grosses réparations des bâtiments à usage de tiers 10.000.000 Description : Achat et mise à disposition d’ensembles modulaires à des fins de logement. » Madame le bourgmestre Lydie POLFER : Ce qui est construit sur les terrains acquis par la Ville est décidé au cas par cas. On examine à quelle fin les terrains conviennent le mieux. L’amendement est rejeté par les groupes DP, CSV et ADR. Les groupes déi Lénk, déi gréng et LSAP le soutiennent. 2e amendement : «Budget des dépenses extraordinaires 612. Logement 64 Subventions et participations /240000/ /99030 Subvention d’investissement 10.000.000 Description : Aide aux propriétaires désirant transformer un logement existant en vue d’en étendre la surface habitable à destination de tiers. A cet effet, un service communal d’information et de conseil est à mettre en place avec l’objectif d’élaborer un concept de soutien à la transformation de logements existants en vue d’en étendre la surface habitable à destination de tiers. »

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=