VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_08_2021_13_12

DE SÉANCE DU LUNDI 13 DÉCEMBRE 2021 FR 696 et essayons de mettre en œuvre l’utilisation de véhicules à hydrog ne. Je tiens à remercier tous les services communaux, le coll ge échevinal et en particulier Madame le bourgmestre Polfer. Ensemble, nous avons essayé de faire en sorte que la Ville traverse bien la crise du coronavirus, et nous avons fait de notre mieux pour soutenir le gouvernement dans ses efforts. Merci également pour tous les efforts que nous faisons pour rester une ville sûre, notamment dans le quartier de la Gare, mais pas seulement. En ce qui concerne les manifestations, je tiens à souligner en particulier les efforts de Madame le bourgmestre Polfer. Dans les discussions qu’elle a eues avec les autorités étatiques, elle a travaillé sans relâche pour que les citoyens puissent exprimer leur opinion et manifester. Ce que nous ne pouvons pas tolérer dans notre ville, ce sont les troubles et la violence. Madame le bourgmestre Polfer s’est engagée à mettre en place des dispositifs de protection afin que les manifestations puissent se dérouler dans le calme. Avec le budget 2002, les investissements pluriannuels et tous les projets non encore budgétisés sur lesquels nous travaillons déjà concr tement, nous mobilisons toutes nos ressources, toute notre énergie dans le sens d’un bien-être durable, pour faire en sorte que nous nous sentions tous bien dans cette ville et que nous puissions y vivre bien. Une ville faite par les gens, pour les gens ! Pour atteindre cet objectif, nous travaillons avec toute notre énergie et notre cœur. Madame le bourgmestre Lydie POLFER : Merci pour les mots aimables qui m’ont été adressés. Je pense pouvoir parler au nom de nous tous en disant que nous pouvons nous réjouir que le week-end dernier se soit déroulé différemment du précédent, ceci grâce à l’intervention de la police, qui s’est adaptée à la situation et a été réactive. Je tiens à remercier la police de sa bonne coopération. Les manifestations du dimanche passé ont montré que l’on peut exercer son droit de manifestation dans le calme et la sérénité. Je tiens également à remercier les participants de cela et je ne peux qu’espérer que cela redevienne la r gle, car c’est ainsi que nous avons eu l’habitude de nous comporter les uns avec les autres jusqu’à présent au Luxembourg : en discutant et en exprimant nos opinions dans le respect mutuel. J’esp re que cela deviendra la r gle pour les week-ends à venir. La collaboration avec le minist re et la police a été bonne - et c’est normal dans un petit pays comme le nôtre, qui se trouve néanmoins confronté à de grands défis. Je remercie tous ceux qui ont travaillé à l’élaboration du budget 2022, la rapportrice du budget Elisabeth Margue, Madame Castagna et Monsieur Reding, ainsi que tous leurs collaborateurs. L’année 2021 n’a pas été une année facile. Nous avons tous souffert de la crise du coronavirus, y compris nos services communaux, car eux aussi ont dû s’adapter souvent et rapidement à de nouvelles circonstances. Malgré cette situation difficile, nous avons réussi à maintenir tous les services essentiels. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier sinc rement tous les collaborateurs de la Ville de leur engagement et de leur flexibilité. Nous avons prouvé que pour la Ville, la solidarité n’est pas un vain mot. Au niveau national aussi nous avons immédiatement fait preuve de solidarité : achat de masques pour toutes les communes, centres de dépistage, centres de vaccination. L’organisation de ces centres est prise en charge par la Ville. Je tiens à remercier Monsieur Ralinger et ses collaborateurs, ainsi que Madame Schaul dans sa fonction de responsable de la cellule de crise, de leur engagement. 2021 a été une année de grands défis. Nous avons déjà évoqué l’impact de la pandémie sur le commerce. Et là aussi, la Ville a agi : bons d’achat, aides directes, flexibilité au niveau de l’extension des terrasses. Nous avons essayé d’aider là où nous le pouvions. Et la culture a également beaucoup souffert de la pandémie. Les artistes n’avaient plus de sc ne, plus de public. J’aurai l’occasion d’en reparler. Tout cela n’a été possible que parce que nous avons tous travaillé dans le même sens et que nous avons pris des décisions importantes dans le cadre d’un grand échange en interne avec les délégations du personnel, les fonctionnaires et les employés, et que ces décisions ont également été bien accueillies par les services. «Le budget d’une Ville au service du bien-être de ses habitants» : on n’aurait pas pu trouver de formulation plus appropriée, car il est de notre devoir d’être au service de tous nos citoyens - pas seulement au service des jeunes et des seniors, pas seulement au service de ceux qui se déplacent à vélo, pas seulement au service de ceux qui se déplacent en voiture ou à pied. Notre tâche est d’essayer de trouver un équilibre pour répondre à la situation existante dans notre ville. Le territoire de la Ville représente 2% du pays luxembourgeois. Sur ces 2%, 1% est constitué de forêts, de parcs, de prés et de champs. Le reste du territoire de la Ville abrite 20% de la population du pays et 40% des emplois. C’est le défi auquel la Ville est confrontée. Ces emplois représentent en grande partie la base de la prospérité que nous voulons maintenir dans l’intérêt de nos citoyens et du pays. Et là aussi, nous faisons preuve de solidarité. Cette solidarité est pour nous une réalité vécue au quotidien. Pour relever ce défi, nous avons besoin d’une politique ambitieuse et équilibrée, et c’est ce que refl te le budget. Les années 2020 et 2021 n’ont pas été faciles. Et pourtant, notre ville a grandi. Début 2021, la Ville de Luxembourg comptait 124.520 habitants. Aujourd’hui, elle compte 128.480 habitants (+ 3.360). La population a donc augmenté encore plus que les années précédentes. Le coll ge échevinal en place s’est fixé comme priorité absolue la création de logements supplémentaires. En 2021, la Ville a délivré 1.340 permis de construire, dont 1.153 pour la construction de logements. Cela montre que le secteur privé souhaite également créer des logements, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir. Les PAP approuvés par le conseil communal prévoient la construction de 5.990 logements. D’autres PAP, qui n’ont pas encore suivi toutes les procédures, prévoient la construction de 406 logements. Des PAP sont encore en cours d’élaboration pour 3.164 logements. Cela donne un total de 9.560 logements qui pourront être créés. Le potentiel de terrains constructibles dans la capitale est à 53% en mains publiques (État, Ville de Luxembourg, SNHBM) - et pourtant les projets ne se réalisent pas aussi vite que nous le souhaiterions. Monsieur l’échevin Wilmes a évoqué dans ce contexte le projet «Centre de Merl » et a souligné les probl mes procéduraux qui font que les projets sont freinés. Dans le cas du projet relatif à l’école «Kiem», nous avons attendu neuf mois entiers une réponse du minist re pour pouvoir installer le chantier. Lorsque nous entendons ensuite des critiques qui ne sont tout simplement pas justifiées, cela peut tr s bien faire monter la tension. J’essaie d’exposer les faits calmement. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et montrent qu’il faut revoir les procédures. Le meilleur moyen d’apporter des améliorations est de constater ensemble cette nécessité. La Ville de Luxembourg compte aujourd’hui 128.480 habitants. En 2021, 166.449 emplois sont localisés sur le territoire de la capitale. Un tiers seulement de ces emplois sont occupés par des personnes vivant dans la ville. Des centaines de milliers de personnes font la navette jour apr s jour vers la capitale. Je n’ai plus besoin de vous dire que cela nous pose des défis majeurs en mati re de mobilité. Chacun peut avoir sa propre définition du bien-être, mais nous sommes d’accord pour dire que le bien-être dans une ville se décline d’abord en fonction du quartier dans lequel on vit. Y a-t-il des écoles, des infrastructures sportives, des activités culturelles, des espaces verts ? L’une des priorités de ce coll ge échevinal est de veiller à ce que ces offres existent.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=