VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_08_2021_13_12

DE SÉANCE DU LUNDI 13 DÉCEMBRE 2021 FR 692 Pour la coordination des chantiers, le SERCO, le Service Communication et Relations publiques ainsi que d’autres services travaillent en étroite collaboration. La Ville s’est dotée d’une stratégie de communication. Des dépliants sont distribués lors de toutes les réunions de citoyens. Dans ce contexte, le domaine de la communication revêt une importance capitale sous la devise «direct, transparent, concret et informatif ». Les citoyens sont informés des acteurs qui réaliseront des travaux d’infrastructure. Situé dans le bâtiment 13, rue NotreDame, le point d’accueil « Info chantier » permet aux citoyens d’obtenir des réponses à leurs questions. Les «médiateurs de chantiers» peuvent être contactés au numéro de téléphone 4796-4343. Sur Internet (chantiers.vdl.lu), les citoyens peuvent consulter à tout moment la réglementation de la circulation à proximité d’un chantier. En outre, les citoyens peuvent également s’informer sur les différents chantiers sur le territoire de la Ville via la City App («carte des chantiers en cours») ainsi que via les réseaux sociaux (Facebook et Twitter). Parmi les supports dits classiques, on trouve notamment les invitations aux réunions d’information envoyées aux riverains lorsqu’un chantier les concernant est sur le point d’être lancé. Sur cette invitation, les citoyens trouvent tous les numéros qu’ils peuvent appeler s’ils ont des questions ou des probl mes. Avant le début des travaux, un expert externe mandaté par la Ville se rend sur place afin d’effectuer un état des lieux de chaque bâtiment jouxtant le chantier. Une autre expertise a lieu à la fin des travaux. Le personnel de l’entrepreneur vérifie ensuite où sont placés les compteurs dans les caves et veille à ce que ceux-ci soient déplacés en cas de besoin. Pendant les travaux, les collaborateurs du service SERCO et des différents services se rendent réguli rement sur place pour contrôler l’avancement des travaux. Des réunions de chantier en présence des représentants des différents acteurs ont lieu chaque semaine. Si les citoyens ont des questions ou des probl mes, ils peuvent profiter de l’occasion pour s’adresser à un responsable et lui faire part de leurs préoccupations. Les médiateurs de chantiers sont également disponibles comme point de contact. En derni re instance, les citoyens peuvent également me contacter ou, subsidiairement, contacter Madame le bourgmestre Polfer. Les citoyens reçoivent donc tous les numéros utiles et, dans le cadre des réunions d’information, les riverains sont encouragés à appeler l’un des numéros de contact en cas de questions ou de probl mes. Les citoyens ne téléphonent généralement qu’en cas d’urgence. Nous n’avons reçu aucune plainte selon laquelle les numéros de contact indiqués n’auraient pas été disponibles. Madame la conseill re Bock souhaite que les clôtures de chantiers soient embellies par des oeuvres d’art. Pour ma part, je suis déjà contente si tous les chantiers sont correctement sécurisés. Les probl mes de chantiers non sécurisés se posent surtout sur les chantiers privés. Si des probl mes de sécurité sont signalés à notre Service Circulation ou à notre Service Voirie, les membres de notre personnel se rendent immédiatement sur place. Les itinéraires piétonniers et les acc s aux bâtiments doivent être garantis. En face de l’Hôtel de Ville, il y a un grand chantier. Le chantier dispose d’une clôture en bois peinte de graffitis. Malheureusement, il n’est pas possible d’installer des clôtures peintes sur tous les chantiers. Nous faisons néanmoins tout notre possible. Madame la conseill re Camarda a évoqué le probl me qu’il est parfois tr s difficile de passer avec une poussette aux abords des chantiers sans se mettre en danger. Il arrive réguli rement que des probl mes surviennent dans le cadre de chantiers privés. Je peux toutefois vous assurer que nos services prennent leurs tâches tr s au sérieux. Ils sont à pied d’œuvre jour apr s jour. J’invite les conseill res et les conseillers communaux à signaler immédiatement les probl mes qu’ils constatent dans le cadre de chantiers. Madame la conseill re Camarda s’est renseignée également sur l’installation de ralentisseurs. Il fut un temps où il était à la mode d’en installer. Nous faisons la distinction entre les ralentisseurs étroits et plus hauts et les ralentisseurs plus larges et plus bas. La version étroite et plus haute n’est plus installée qu’aux endroits où tous les habitants d’une rue se sont prononcés en faveur de son installation dans une pétition, car lors du passage de ces ralentisseurs, les amortisseurs des voitures claquent et les freins grincent lors du freinage. Les riverains sont dérangés dans leur repos nocturne. Dans l’avenue Pescatore et dans l’avenue Gaston Diderich, pour ne citer qu’elles, de larges ralentisseurs ont été installés. Cette version large des ralentisseurs est installée ponctuellement là où cela fait un sens. Madame la conseill re Bock a soulevé la question de savoir s’il ne serait pas judicieux de prévoir des infrastructures sportives dans tous les quartiers de la ville, afin que les enfants ne soient plus obligés de se déplacer d’un quartier à l’autre lorsqu’ils participent à des activités de loisirs. Dans le cadre de «Sport pour tous», la Ville propose 160 cours de sport par semaine (indoor et outdoor). Madame la conseill re Bock souhaite plus de communication numérique sur les différentes offres dans les quartiers. Les citoyens peuvent obtenir des informations sur les cours de sport de la Ville via le site Internet de la Ville. Ces informations sont en outre disponibles sur papier. Les cours de sport de la Ville connaissent un grand succ s. Il existe des listes d’attente pour de nombreux cours. Nous ne pouvons pas organiser tous les sports dans tous les quartiers de la ville, sinon nous devrions construire partout d’énormes halls sportifs. Les différents sports sont proposés en fonction de la disponibilité de nos halls sportifs, piscines et terrains de sport. Autrefois, c’était une question d’honneur pour les enfants qui quittaient l’école primaire d’avoir appris à nager et, si possible, d’avoir obtenu un certificat de natation libre. Aujourd’hui, 40% des él ves de la sixi me année primaire ne savent pas nager. En collaboration avec la LASEP, nous avons lancé une offensive pour que tous les enfants de l’école primaire apprennent à nouveau à nager. Les acteurs suivants proposent du sport à Luxembourg-Ville : sport scolaire, LASEP (enfants jusqu’à 12 ans), les différentes associations sportives ainsi que «Sport pour tous». Numériser toutes les informations sur les cours de sport proposés par les différents acteurs sur le territoire de la Ville est pratiquement impossible, car cela supposerait d’engager une personne qui devrait mettre à jour semaine apr s semaine les offres dans les différents quartiers. Le budget extraordinaire 2022 prévoit d’importants investissements dans les infrastructures sportives. En voici quelques exemples : centre d’athlétisme de Hamm, réaménagement du terrain «Grauhans» à Neudorf, infrastructures de football à Bonnevoie, Gasperich, Merl, infrastructures pour le rugby, infrastructures ou rénovations dans l’intérêt du club de tennis Spora et d’autres clubs, nouvelles salles de sport et piscines. Les écoles internationales ont souvent été construites sans infrastructures sportives. Elles frappent toutes à notre porte pour pouvoir utiliser les infrastructures sportives de la Ville. Jusqu’à présent, nous n’avons malheureusement pas encore trouvé de site approprié pour la construction d’une piscine en plein air. Nous poursuivrons nos recherches. Le plan pluriannuel est mis à jour en permanence. Je propose que, lors d’une réunion conjointe, nous informions les membres des commissions des finances, des sports et de l’urbanisme des nombreux projets encore prévus. Monsieur le conseiller Benoy a abordé l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments communaux. La Ville s’est donné pour directive d’installer des panneaux photovoltaïques sur tous les nouveaux bâtiments communaux, dans la mesure où cela est possible, sachant qu’il faut remplir un certain nombre de crit res. Par exemple,

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=