VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_08_2021_13_12

DE SÉANCE DU LUNDI 13 DÉCEMBRE 2021 FR 684 et à d’autres occasions, et d’un autre côté des analyses relatives à la substance bâtie. Il s’agit d’élaborer le cahier des charges sur des bases clairement définies. Cette procédure a pris du retard pendant la pandémie, notamment parce qu’il n’était pas possible d’organiser certaines réunions, p.ex. avec des experts au sujet de la qualité des bâtiments. J’esp re que le cahier des charges pourra être présenté au coll ge échevinal et aux commissions consultatives compétentes au cours du mois de janvier 2022. Un concours sera ensuite lancé. Les 4 th mes principaux mentionnés par Madame la conseill re Reyland feront sûrement partie du programme. Il y aura de la restauration, des commerces et différentes activités, p.ex. des activités culturelles. Les véhicules du Service Sports sont encore stationnés sur le site de l’ancien abattoir, étant donné que le nouveau bâtiment à la Cloche d’Or sera seulement disponible en 2022. Cela n’empêche pas que le cahier des charges soit lancé d s que possible pour que les travaux puissent commencer dans les meilleurs délais. II. CIRCULATION Monsieur François BENOY (déi gréng) : Le conseil communal est saisi entre autres d’un r glement concernant la circulation des piétons et des cyclistes dans le secteur de la place de Paris en rapport avec le «Niklosmaart ». Le groupe déi gréng demande un vote séparé. Nous regrettons que les blocs n’aient pas été simplement déplacés d’un m tre, ce qui aurait permis d’éviter les conflits entre piétons et cyclistes, une mesure qui n’aurait pas été au détriment du «Niklosmaart ». Nous estimons qu’il faut toujours veiller au préalable à trouver la meilleure solution et pour les cyclistes et les piétons. Il y a quelques années, nous avons eu le cas d’une montagne russe installée en partie sur une piste cyclable à la «Schouberfouer ». Cela aurait également pu être évité. Un cas pareil ne s’est plus reproduit les années suivantes. Nous nous abstiendrons lors du vote concernant le r glement 63e/2021/3-47-0744. Nous espérons que pour le «Niklosmaart » 2022, les mesures nécessaires seront prises pour qu’il y ait suffisamment d’espace tant pour les piétons que pour les cyclistes et que les conflits entre ces usagers de la route soient ainsi évités au mieux. Madame Ana CORREIA DA VEIGA (déi Lénk) : Les chantiers comprennent souvent la fermeture de passages piétons ou de trottoirs pendant la durée des travaux et la mise en place de déviations, généralement marquées en jaune, pour les piétons sur la chaussée. Le fait que cela réduit l’espace réservé aux automobilistes oblige ceux-ci à ralentir. Concernant la réglementation au niveau du croisement de la rue d’Itzig et de la rue Pierre Krier, je m’inqui te de la sécurité des él ves. Comment garantit-on leur sécurité? Monsieur l’échevin Patrick GOLDSCHMIDT : En présence de chantiers, qu’ils soient privés ou publics, il faut toujours veiller, en collaboration avec le Service Circulation, à ce que le passage soit assuré pour tous les usagers. Je ne sais pas quelle est la solution exacte à l’endroit mentionné par Madame la conseill re Correia Da Veiga. Je transmettrai cette demande au Service Circulation et me rendrai moi-même sur place pour me faire une idée de la situation. D’une mani re générale, lorsque le passage n’est pas possible en raison de travaux, les entreprises travaillant sur le chantier respectif sont tenues à mettre en place des alternatives sûres. Je pensais pouvoir rester calme jusqu’aux réponses du coll ge échevinal, mais Monsieur le conseiller Benoy a réussi à faire monter ma tension. Monsieur Benoy a déjà reçu, il y a quelques jours, la réponse à ses questions concernant la réglementation dans le secteur de la place de Paris. Pourtant, il rép te ce qu’il a déjà dit, en prenant non pas une minute, mais cinq minutes, et en essayant même d’inclure la réponse dans son intervention. Le «Niklosmaart » sur la place de Paris est organisé par des fonctionnaires tr s compétents de la Ville, qui tiennent compte, dans leur planification, de la mobilité de tous les usagers de la route. A l’exception de la critique de Monsieur le conseiller Benoy, aucune plainte n’est parvenue à mes oreilles jusqu’à aujourd’hui. Chacun a sa propre idée de ce que signifie le bien-être. Il semble que pour Monsieur le conseiller Benoy, le bien-être à Luxembourg-Ville ne soit possible que si tout se passe comme il l’entend. Le trottoir sur place est suffisamment large pour que les piétons et les cyclistes puissent l’utiliser ensemble sur une distance de 30 m tres. Les cyclistes n’y roulent pas non plus à vive allure, car ils devront freiner ou s’arrêter aux feux de signalisation. Il va de soi que nous continuerons à assurer la plus grande sécurité possible et que nous veillerons à ce que des situations telles que celle du Glacis ne se reproduisent pas. Sur la place de Paris, où il s’agit également de garantir la sécurité des visiteurs du «Niklosmaart », le r glement retenu représente la meilleure solution. Le règlement n° 63e/2021/3-47-0744 est approuvé, les représentants des groupes déi gréng, déi Lénk et LSAP s’abstenant. Les autres règlements sont approuvés à l’unanimité. III. FINANCES DE LA VILLE DE LUXEMBOURG Réponses du collège échevinal aux interventions des conseillers communaux Monsieur l’échevinMaurice BAUER : Je voudrais tout d’abord remercier tous les intervenants de leurs intéressantes interventions sur le budget. Les interventions ont montré qu’il existe de nombreux points de vue communs en mati re de politique sociale et que nous sommes sur la bonne voie. J’en suis tr s reconnaissant. La rapportrice du budget, Madame Elisabeth Margue, a présenté un excellent rapport. Je tiens à souligner en particulier l’initiative visant à mettre l’accent sur l’aspect du bien-être. L’objectif de la politique doit être de soutenir au mieux le bienêtre des gens. Le rapport de Madame la conseill re Margue mérite notre reconnaissance. Je remercie également Madame la conseill re Bock et tous les autres membres de la commission des finances des discussions constructives qui nous donnent également l’occasion de voir où nous en sommes et dans quelle direction nous allons. Plusieurs orateurs ont évoqué les «assises sociales». Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier toutes les personnes ayant participé à ces «assises sociales», ainsi que pour la reconnaissance témoignée au travail des nombreuses associations. Les assises sociales ont permis de rassembler de nombreuses associations, ce qui, au final, favorise aussi un bon réseautage. Monsieur Galles s’est interrogé sur les projets de la Ville en mati re d’extension du parc de logements sociaux. En 20192021, la Ville a achevé 9 maisons, 64 appartements et 50 chambres meublées. En construction, il y a 29 maisons, 31 appartements et 22 chambres meublées. En projet, quelques centaines d’appartements, ainsi qu’un certain nombre de chambres et de maisons meublées. Je dois donc rejeter catégoriquement la critique de Monsieur le conseiller Foetz selon laquelle il ne s’agirait que d’un rapiéçage.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=