VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_07_2021_10_12

DE SÉANCE DU VENDREDI 10 DÉCEMBRE 2021 FR 648 RÉPONSES ÉCRITES AUX QUESTIONS DES CONSEILLERS COMMUNAUX (JANVIER 2022) 1) Question de Monsieur le conseiller Tom Krieps (LSAP) relative au projet Tonicités «Le projet Tonicités, dont l’antenne luxembourgeoise est logée dans l’immeuble Saint-Jean à Belair, est une organisation regroupant les 6 villes suivantes : Metz, Thionville, Longwy, Arlon, Luxembourg et Esch-sur-Alzette. Si la Quattropole est relativement dynamique avec sa présidence tournante, Tonicités est peu connue du grand public. Pouvez-vous informer le conseil communal des activités du projet à venir et passées? Qui est le lanceur d’idées dans ce projet européen francophone?» Réponse de Madame le bourgmestre Lydie Polfer «Monsieur le Conseiller, J’ai l’honneur de revenir à votre courrier du 18 mars 2021 par lequel vous avez posé une question concernant le projet Tonicités. Suite à une réunion du comité directeur Tonicités qui s’est tenue en septembre 2021, il a été convenu de continuer la collaboration entre les villes membres en alternant tous les deux ans la présidence à assurer par deux villes, à savoir : –– 2022/2023 : Luxembourg et Esch-sur-Alzette –– 2024/2025 : Metz et Thionville –– 2026/2027 : Arlon et Longwy La présente prise de position vous est adressée en vertu de l’article 25 de la loi communale, ainsi que de l’article 9 §6 du Règlement d’ordre intérieur du conseil communal de la Ville de Luxembourg du 13 mai 2013 et vaut dès lors réponse écrite à la question posée. Elle sera publiée au compte-rendu analytique et au site Internet de la Ville. » 2) Question de Monsieur le conseiller Guy Foetz (déi Lénk) au sujet du télétravail «Madame le Bourgmestre, La crise sanitaire a amplifié le recours au travail à domicile. Ainsi, suivant la 8e enquête du Quality of work Index, menée au Luxembourg par la Chambre des salariés en collaboration avec l’Université du Luxembourg et l’institut de recherche sociale infas, entre juin et septembre 2020 auprès de 2.364 salariés au Grand-Duché, –– 52% des répondants ont eu recours au télétravail et parmi ceux-ci, 57% n’avaient jamais travaillé à domicile auparavant ; –– 33% des répondants ont régulièrement travaillé de chez eux ; –– 36% des employés de type administratif ont eu recours au télétravail, contre 10% en 2017 ; –– 8 sur 10 des répondants ayant au moins parfois travaillé chez eux en 2020 ont été favorables à l’idée de continuer à travailler de temps en temps en télétravail lorsque la crise sanitaire sera terminée. Conscient du fait que de nombreuses activités ne se prêtent pas au télétravail, que la présence physique du salarié est souvent essentielle pour fournir un bon service et pour maintenir la convivialité, et que l’accord du salarié pour travailler à distance est une condition nécessaire, je voudrais m’informer sur le télétravail auprès de la Ville de Luxembourg au cours de la crise du COVID 19 et au-delà. Ainsi, en application de l’article 9 du règlement d’ordre intérieur du Conseil communal, je vous adresse les questions suivantes à ce sujet : –– Quels services de la Ville et quelles activités ont été touchés par le télétravail en 2020? –– Est-ce que le matériel et les programmes informatiques nécessaires ont été mis à disposition? –– Dans quelles proportions le personnel de la Ville a-t-il eu recours au travail à domicile et quelles ont été les réactions en retour ? –– Les femmes ont-elles pris part dans la même mesure au télétravail que les hommes? –– Est-ce que de premiers enseignements ont été tirés du télétravail pendant la pandémie? –– Si oui, lesquels? –– La Ville compte-t-elle encourager le recours au travail à domicile après la crise sanitaire? Si oui, pourquoi ? Sinon, pourquoi pas?» Réponse de Madame le bourgmestre Lydie Polfer «Monsieur le Conseiller, J’ai l’honneur de revenir à votre courrier du 2 février 2021 par lequel vous avez posé plusieurs questions concernant le télétravail auprès de la Ville de Luxembourg au cours de la crise du COVID 19 et au-delà. Renseignements pris auprès de la direction des ressources, humaines, je puis vous faire savoir ce qui suit : La Ville de Luxembourg dispose d’un règlement depuis 2014 qui rend possible le télétravail au sein de l’administration communale avec des conditions spécifiques et limitées aux fonctions qui se prêtent au télétravail. Ce règlement avait été élaboré par un groupe de travail comprenant divers responsables administratifs, la direction des ressources humaines ainsi que des représentants des deux délégations. Depuis début 2020, le règlement en vigueur a été changé afin de permettre à nos collaborateurs et collaboratrices ayant leur résidence dans un de nos pays voisins, de pouvoir également bénéficier du télétravail - ceci en respectant les lois sur l’imposition et la sécurité sociale en vigueur. Durant le confinement entre mi-mars et fin juin 2020, cependant, et ceci afin d’assurer au mieux la continuité de nos services, il y a eu lieu un recours massif au télétravail. Cette période exceptionnelle étant une source d’information et d’expérience non-négligeable et intéressante pour explorer davantage les défis et opportunités de la formule télétravail, le collège échevinal avait chargé en juin 2020 la cellule de crise interne de réaliser une enquête auprès du personnel de la Ville afin d’évaluer plus en détail les expériences faites par rapport au télétravail. Les résultats de cette enquête, réalisée en juillet 2020 et à laquelle 343 personnes ont répondu, permettent de répondre à la plus grande partie de vos questions.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=