VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_07_2021_10_12

645 FR SÉANCE DU VENDREDI 10 DÉCEMBRE 2021 ainsi que de la mobilité. Pour nous, il est important de ne pas créer un autre système scolaire parallèle. Dans le contexte du bien-être, l’école est un aspect important. Les enfants devraient pouvoir se rendre à l’école facilement et en toute sécurité à pied, à vélo ou en trottinette. Le Pedibus est introduit dans plusieurs quartiers de la ville. Je ne peux qu’être d’accord avec Monsieur le conseiller Foetz, qui a déclaré que l’introduction d’un Pedibus dans le quartier de la Gare est indispensable. Le concept du Pedibus est absolument à saluer, mais la sécurité des enfants aux abords des écoles doit encore être améliorée. Où en est l’élaboration du Plan de mobilité enfants? Dans ce contexte, je souhaite présenter à nouveau, dans une version modifiée, la motion que le groupe déi gréng avait déposée en juin 2020. En commission scolaire, la motion avait été approuvée à l’unanimité. Au sein de la commission de la mobilité urbaine, une révision de la motion a été proposée, notamment pour tenir compte de l’aspect du Plan de mobilité enfants. Il faut que les enfants puissent se rendre à l’école de manière autonome et en toute sécurité, en fonction de leur âge, ce qui va également dans le sens d’une promotion de la mobilité douce dans tout le quartier. La deuxième exigence de la motion a été modifiée en ce sens que le collège échevinal est appelé à élaborer un Plan de mobilité enfants en collaboration avec les communautés scolaires. Ce plan de circulation pour enfants doit être élaboré sur une base participative. Les enfants doivent pouvoir participer à l’élaboration du plan, accompagnés par leurs enseignants. Les mesures qui découleraient d’un tel Plan de mobilité enfants - modération du trafic, amélioration de la mobilité douce - devraient être mises en œuvre dans les environs des écoles. Motion «Le Conseil communal de la Ville de Luxembourg, Considérant le fait que les enfants en bas âge sont les personnes les plus vulnérables dans le trafic ; Vu l’importance pour les enfants de pouvoir, en fonction de leur âge, se rendre en autonomie à l’école ; Vu que les parents d’élèves demandent que leur/s enfants puissent accéder à l’école sans risque ; Vu la nécessité de promouvoir la mobilité douce auprès des enfants et leurs parents ; Vu la demande des représentant.es de parents de voir le projet «Pédibus» généralisé ; Vu l’opportunité d’améliorer par la même la situation de circulation pour l’ensemble des habitant.es d’un quartier ; invite le Collège échevinal • à étudier la situation de la circulation autour de chaque bâtiment scolaire en vue d’augmenter la sécurité des enfants se rendant à leur école soit à pied, soit en trottinette ou en vélo ; • à élaborer pour chaque communauté scolaire un «Kannerverkéiersplang» du quartier où est situé le bâtiment scolaire respectif, et qui doit émaner d’un processus participatif avec les enfants, accompagnés par des pédagogues ; • à réaliser les mesures d’apaisement et de réduction de trafic motorisé nécessaires pour transposer ce «Kannerverkéiersplang» dans l’entourage des bâtiments scolaires ; • à continuer à promouvoir systématiquement et avec le plus grand effort la «mobilité douce» pour le trajet scolaire, notamment le pédibus et «Mam Velo an d’Schoul » ; • à faire un rapport annuel aux membres de la commission scolaire sur le progrès fait en la matière. » Une cour d’école intéressante pour les enfants est une cour d’école où il n’y a pas que de l’asphalte avec une structure d’escalade. Une cour d’école devrait être aménagée demanière variée, avec des lieux de repos et des lieux de mouvement, des zones vertes, des bancs, des zones qui offrent une protection contre le soleil... La végétalisation des cours d’école contribue également à l’augmentation de la verdure dans les quartiers, des endroits où les enfants peuvent se rencontrer et jouer. Le Service Parcs est responsable de l’aménagement des cours d’école. Le personnel de ce service fait du bon travail, mais l’aménagement devrait en principe se faire sur une base participative, c.-à-d. que les communautés scolaires devraient être systématiquement impliquées. En commission, nous avons appris que pour la période 2020-2022, 835.000 euros sont inscrits au budget du Service Parcs pour l’aménagement des cours d’école et des terrains de jeux. Comment ces 835.000 euros seront-ils répartis et quelles cours d’école et quelles aires de jeux seront réaménagées l’année prochaine? Serait-il possible de présenter également le plan quinquennal à la commission de l’enfance et de la jeunesse? Il est important qu’il y ait suffisamment d’infrastructures scolaires dans les quartiers résidentiels. Une situation comme celle du quartier de Kiem n’est pas tenable. Nous reconnaissons que le collège échevinal fait beaucoup d’efforts et que des constructions modulaires sont mises en place. Les constructions modulaires, c.-à-d. les conteneurs, présentent cependant des désavantages importants pour le climat intérieur durant les étés très chauds et les hivers très froids. Qu’adviendra-t-il de l’ancienne école de Gasperich et du bâtiment qui accueille les classes maternelles ? Le quartier de Gasperich s’agrandit. Le budget 2022 ne contient aucune indication à ce sujet. Il a été souligné que les problèmes de livraison et le manque d’entreprises de construction disponibles peuvent entraîner des retards dans la mise en œuvre des projets. En ce qui concerne la planification des infrastructures scolaires, je pense qu’il est encore plus urgent de revoir les procédures, afin de garantir que les écoles soient opérationnelles et disponibles en nombre suffisant lorsque les familles emménageront dans les nouveaux quartiers. Chaque enfant pour lequel une place d’accueil a été demandée dans un foyer scolaire devrait recevoir une place d’accueil au cours de l’année scolaire - et pas seulement les enfants dont les parents travaillent. Pour le bien-être des enfants et des familles, il est important qu’il y ait suffisamment de places d’accueil dans le quartier où l’enfant est scolarisé. Il faut donc continuer à investir dans le développement des foyers scolaires. Les foyers scolaires sont des éléments importants pour l’inclusion et la promotion des langues dans une société multiculturelle. En 2019 déjà, le groupe déi gréng avait déposé une motion en vue de l’élaboration d’un Bildungsleitbild pour l’école publique de la Ville de Luxembourg, sur lequel l’école et les foyers scolaires pourraient s’orienter conceptuellement. La mise en œuvre d’un tel projet se fait toujours attendre. Au sein de la commission scolaire, il nous a été expliqué que la Ville souhaitait s’engager dans un projet de développement d’un PEP pour l’école Gare, en collaboration avec l’UPF Foundation. Quel est le calendrier que le collège échevinal

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=