VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_07_2021_10_12

DE SÉANCE DU VENDREDI 10 DÉCEMBRE 2021 FR 628 Madame le bourgmestre Lydie POLFER préside la séance. Le conseil est en nombre. En séance publique DÉBATS BUDGÉTAIRES Interventions des membres du conseil communal Madame Héloïse BOCK (DP) : En ma qualité de présidente de la commission des finances, je voudrais d’abord remercier tous les membres de la commission des finances de leur engagement et de leurs interventions. En novembre et décembre, la commission des finances s’est réunie à plusieurs reprises afin de se pencher sur les documents budgétaires. Je remercie également le Service Finances, qui fait un travail exemplaire, pour les explications détaillées que nous avons re ues. Je saisis l’occasion pour remercier également le collège échevinal et ses prédécesseurs de la bonne gestion des finances communales. Nous avons déjà fait l’expérience de la rapidité avec laquelle une crise peut s’abattre sur nous. C’est pourquoi une planification financière prudente, couplée à la volonté de maintenir les investissements à un niveau élevé, est extrêmement importante. Il faut disposer de réserves, car une situation peut changer rapidement. Le collège échevinal actuel a réagi rapidement à la crise du Covid-19. Un plan de crise a été élaboré et les investissements nécessaires ont été effectués afin de prévoir la mise à disposition de masques, la mise en place des mesures sanitaires, le soutien du Gouvernement par la Ville au niveau de la stratégie de tests ainsi que les aides financières aux commerces. La crise n’est pas encore terminée. La situation reste difficile pour le commerce. Il est à prévoir que la pandémie nous occupera pendant quelques années encore. Nous constatons qu’elle aggrave le problème des locaux commerciaux vacants dans la Ville-Haute et dans le quartier de la Gare. La situation est préoccupante. Le phénomène des commerces ayant dû fermer leurs portes a déjà existé avant la crise du coronavirus. En raison du développement du commerce électronique, le nombre de clients qui fréquentent les magasins est en baisse. La Ville doit définir une stratégie proactive afin de lutter contre cette tendance et d’encourager les gens à faire leurs achats dans la Ville-haute et le quartier de la Gare, et d’y fréquenter les cafés et les restaurants. Dans ce contexte, je ne peux que saluer les efforts de la Ville au niveau de la promotion des pop-up stores. Il s’agit d’une possibilité de redonner vie à des locaux commerciaux vides. Or, à moyen et à plus long terme, nous devons nous donner des moyens supplémentaires. Il faudrait réfléchir à la possibilité pour la Ville d’acquérir des locaux commerciaux supplémentaires afin de pouvoir mieux accompagner et atteindre un bon mélange de commerces. Compte tenu du fait que les achats en ligne peuvent être effectués confortablement depuis la maison et que les marchandises sont livrées, je pense que les gens ne viendront plus en ville uniquement pour faire des achats, mais aussi pour vivre une expérience. Il faut donc réfléchir à la manière d’augmenter l’attractivité du centre-ville et sa compétitivité par rapport aux centres commerciaux en rase campagne. Pour ce faire, l’art, par exemple, peut jouer un rôle. Je pense que la Ville devrait investir dans l’art urbain (graffitis artistiques, sculptures, etc.). En ce moment, les gens viennent en ville pour voir les «Winterlights». J’aimerais que des œuvres d’art ornent les rues commer antes de la Ville-Haute et du quartier de la Gare (rue de Strasbourg, avenue de la Gare, avenue de la Liberté ...) tout au long de l’année. Je ne dis pas qu’il n’y ait pas d’art urbain à Luxembourg, mais il serait important de créer un circuit d’art urbain attractif. Par rapport au budget total, de tels investissements ne seraient pas très importants. Pourtant, ils contribueraient à augmenter l’attractivité et à soutenir les artistes. J’aimerais que l’on investisse davantage dans les graffitis. Il y a beaucoup de coins à Luxembourg-Ville qui ne sont pas très beaux à voir. La Ville pourrait demander à des graffeurs de rendre ces sites plus beaux grâce à leur art. Un éclairage nocturne tout au long de l’année pourrait également contribuer à rendre ces endroits plus attrayants. Bien sûr, il est important que des emplacements de stationnement soient disponibles au centre-ville. Pourtant, j’estime que la Ville-Haute et le quartier de la Gare peuvent aussi gagner en attractivité par d’autres moyens. Si nous voulons soutenir le commerce et faire en sorte que les gens viennent dans la Ville-Haute et dans le quartier de la Gare, nous devons prendre des mesures urgentes et réaliser des investissements dans les années à venir, ceci également dans le contexte de l’augmentation fulgurante des achats sur Internet. Il est urgent de prendre des contre-mesures afin d’augmenter l’attractivité de la ville. Un deuxième défi, également abordé dans le rapport de la commission des finances, est le bien-être des citoyens. Nous avons la grande chance d’avoir une qualité de vie élevée à Luxembourg-Ville. Le défi consiste à la préserver. La Ville investit massivement dans le renouvellement des infrastructures souterraines. Ces travaux sont nécessaires et importants pour préserver une qualité de vie élevée à l’avenir. Le défi consiste à contrôler les chantiers. Nous devrions examiner comment une meilleure numérisation est possible, afin que davantage d’équipes «go see» soient disponibles pour pouvoir vérifier sur place comment le chantier est géré, si les déviations pour les piétons, les cyclistes et les voitures fonctionnent. Il n’est pas possible de vérifier sur le papier si les entreprises de construction respectent les instructions de la Ville. Il n’est possible de le vérifier que si nos agents peuvent effectuer des contrôles sur place. Dans les années à venir, nos agents doivent avoir la possibilité d’être plus présents sur le terrain. Il est frustrant pour les citoyens de devoir nous appeler sans cesse pour signaler que certaines dispositions ne sont pas respectées. Certes, les fonctionnaires ne peuvent pas travailler jour et nuit. C’est pourquoi nous devrions réfléchir à la manière dont d’autres procédures pourraient être accélérées afin d’assurer une plus grande présence sur le terrain. Certaines palissades installées à proximité de chantiers sont peintes de graffitis modernes. Je pense qu’il faut systématiquement aller dans ce sens, surtout dans le centreville. Les machines et les matériaux déposés sur les chantiers sont loin d’être esthétiques. C’est pourquoi il faudrait les déposer derrière des palissades joliment peintes. Dans le cadre de la thématique «qualité de vie», la mobilité représente un autre défi. Dans ce contexte, il convient de saluer expressément l’élaboration d’un plan de mobilité. Étant donné que la population de la Ville continue de croître, il est important de planifier comment la mobilité peut fonctionner à long terme, grâce à une interaction entre tous les usagers de la route. Je suis d’avis qu’il faut intensifier cette discussion avec le ministère compétent. Il y a toujours trop de bus RGTR en circulation à LuxembourgVille, des bus qui, en plus, ne sont pas toujours remplis. Je comprends que de grands bus soient utilisés aux heures de pointe, mais je ne comprends pas pourquoi de grands bus

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=