VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_07_2021_06_12

DE SÉANCE DU LUNDI 6 DÉCEMBRE 2021 FR 594 n’est pas fréquentée exclusivement par des jeunes vivant dans le quartier de la Gare. Il s’agit d’un quartier avec beaucoup de trafic de transit, de sorte que des jeunes venant de l’extérieur fréquentent également cette maison des jeunes avant de prendre le train ou le bus pour retourner chez eux. De plus en plus de jeunes s’inscrivent comme membres de la maison des jeunes. Il est à saluer que la maison des jeunes de la rue du Fort Neipperg et celle de la rue Michel Welter coopèrent. Madame Christa BRÖMMEL (déi gréng) : Je ne peux que répéter que l’argent que nous investissons en tant que Ville dans la jeunesse est de l’argent bien investi. Pour que le travail avec les jeunes soit de qualité, il faut aussi que les conditions spatiales, l’emplacement, soient adaptés. Par conséquent, la demande de pouvoir déménager est légitime. Selon le rapport annuel 2020, le nombre de membres augmente à nouveau. Les activités de la maison des jeunes sont fortement axées sur le sport. Il se peut que ce soit le souhait des jeunes, mais peut-être faudrait-il proposer d’autres activités en plus. Les filles fréquentent la maison des jeunes moins souvent que les garçons. La maison des jeunes disposera prochainement d’une surface de 400 m2 pour pouvoir effectuer un travail précieux auprès des jeunes. Les jeunes du quartier de la Gare méritent de trouver dans leur maison des jeunes les mêmes bonnes conditions que les jeunes des maisons des jeunes d’autres quartiers de la ville. Le groupe déi gréng voudrait remercier de leur travail les collaborateurs de la maison des jeunes et ceux du service compétent de la Ville. Nous souhaitons une bonne réussite au déménagement, ceci également dans le contexte du maintien des activités pendant le déménagement. Madame Ana CORREIA DA VEIGA (déi Lénk) : Grâce à cet amendement, la maison des jeunes disposera à l’avenir de locaux plus spacieux. Les enfants et les adolescents qui grandissent dans le quartier de la Gare sont confrontés à de nombreuses réalités de la vie, de sorte qu’il est important d’investir beaucoup dans des projets sociaux qui sont mis en oeuvre dans les quartiers sensibles. Dans ce contexte, nous saluons que la Ville prenne en charge des frais de personnel plus élevés que prévus initialement. À notre tour, nous souhaitons beaucoup de succès à l’association Inter-Actions pour leur maison des jeunes. Comme Monsieur le conseiller Galles l’a souligné, il ne s’agit pas seulement d’une maison des jeunes pour le quartier de la Gare, mais aussi d’une maison des jeunes «de transit », qui peut être fréquentée par des jeunes qui n’habitent pas dans la capitale, mais qui y passent par exemple avant de prendre le train. J’avais demandé en commission dans quelle mesure les jeunes peuvent participer à la prise de décisions pour l’aménagement du nouveau centre de jeunes. Nous nous attendions à quelque chose de mieux que la déclaration selon laquelle il y a deux murs que les jeunes pourront décorer de graffitis. La participation permet de développer des compétences importantes, par exemple, apprendre à s’organiser, à discuter et à négocier en équipe. Un jeune qui passe devant la maison des jeunes avec sa petite sœur et qui peut dire fièrement qu’il a aidé à la conception et à l’aménagement de la structure, s’est identifié à sa maison des jeunes. J’aimerais conclure par une citation du philosophe, homme politique et enseignant chinois Confucius : «Dis-le-moi et j’oublierai. Montre-le-moi et je m’en souviendrai peut-être. Laisse-moi le faire et je m’en souviendrai toujours. » Monsieur l’échevin Maurice BAUER : Je remercie le conseil communal du large soutien dont bénéficie la convention. Un travail précieux est en effet réalisé dans la maison des jeunes. Inter-Actions et d’autres associations sont pour nous des partenaires indispensables qui disposent d’une grande expérience. Si de nombreuses activités sportives sont proposées dans cette maison des jeunes, c’est sans doute parce que les jeunes les ont souhaitées et qu’ils peuvent participer activement à l’élaboration du programme. J’ai toute confiance en l’association Inter-Actions, qui travaille dans ce domaine depuis des décennies. Au sein de la commission, il a été souligné que 142 jeunes fréquentent la maison des jeunes de la rue du Fort Neipperg, dont 89 garçons et 53 filles. L’autorisation requise du ministère a été accordée. Le bâtiment vers lequel la maison des jeunes déménagera offre plus d’espace. La convention est approuvée à l’unanimité. V. DEVIS DE TRAVAUX 1) Renouvellement des captages de sources C03 à C06 Glasbouren Le conseil communal est appelé à se prononcer sur le projet relatif au renouvellement des captages de sources C03 à C06 Glasbouren. Le devis s’élève à 3.447.697,50€ TTC. Les captages de sources C01, C02 et C07 à C10, situés dans la même vallée, ont déjà été renouvelés au cours des années passées. Le présent projet permettra de rendre conformes les captages C03 à C06, réalisés en 1957. Leur débit moyen total est d’environ 665 m3 d’eau par jour. Actuellement, la source C03 ainsi que la source C06 sont hors service à cause des problèmes de qualité de l’eau. Les captages de sources C04 et C05 sont encore en service, mais devront être renouvelés, comme les autres captages, en raison de leur vétusté. Alors que la composition chimique de l’eau en provenance des sources en question est conforme aux valeurs limites, des problèmes bactériologiques ont été constatés de manière récurrente. Le projet prévoit le remplacement des captages de sources à l’émergence par des ouvrages captant les eaux par le biais de drains inclinés. Ces drains seront conçus de manière à pouvoir capter deux niveaux d’aquifère. Les couches de roche et de sable au-dessus des niveaux d’aquifère seront plus épaisses qu’aujourd’hui, de sorte que l’on peut s’attendre à une amélioration de la qualité, voire du débit des eaux captées. Les bâtiments des anciens captages de sources seront partiellement démolis et les arrivées d’eau seront protégées par un remblai étanche. Les nouveaux captages seront réalisés en béton armé. Les eaux en provenance des deux niveaux d’aquifère seront collectées dans une cuve en acier inoxydable accessible qui permettra la décantation du sable présent dans les eaux captées. L’eau coulera ensuite vers la station de pompage Glasbouren. La qualité des eaux provenant du niveau aquifère 1 respectivement du niveau aquifère 2 pourra être analysée séparément.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=