VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_03_2022_02_05

203 FR SÉANCE DU LUNDI 2 MAI 2022 Service Canalisation –– Renouvellement des canalisations ; –– Construction d’une déviation des flux au croisement des rues de Vianden et Alphonse Munchen qui permet une amélioration de la situation hydraulique dans les rues Alphonse Munchen et Marie Adélaide ; Service Eaux –– Renouvellement de la conduite principale ; –– Renouvellement de raccordements privés ; Service Éclairage public –– Régularisation des armoires électriques ; –– renouvellement et adaptation du réseau d’éclairage public et installation d’un éclairage d’appoint pour les passages piétons ; –– pose d’un nouveau réseau « télégestion» ; Service TIC –– Extension et/ou renforcement du réseau de fibre optique de la Ville dans le cadre de la mise en œuvre du plan directeur afférent ; –– Extension du réseau Wifi de la Ville. Acteurs externes Creos (Division Électricité) –– Remplacement du réseau basse et moyenne tension ; –– Régularisation des armoires électriques ; –– Remplacement des raccordements électriques sous-dimensionnés ; Creos (Division Gaz) –– Renouvellement de la conduite principale ; –– Renouvellement des raccordements privés avec sécurisation du type «Gaz Stop». Post Technologies –– Extension et/ou renforcement du réseau de fibre optique à très haut débit dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Fibre to The Home» ; –– Pose de gaines de réserve. Eltrona –– Suppression des réseaux de télédistribution sur les façades ; –– Renouvellement des réseaux de télédistribution existants. Le projet s’inscrit dans le programme pluriannuel du Service Coordination des chantiers. Un crédit de départ de 28.000€ est inscrit au budget extraordinaire 2022. Le conseil communal est appelé à approuver un crédit supplémentaire d’un montant de 1.830.000€. Le solde de 3.711.000€ sera à imputer aux articles respectifs du budget extraordinaire des exercices suivants. Le projet est approuvé à l’unanimité. VII. MOTION : «PROMOTION DE LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL DANS LA VILLE DE LUXEMBOURG» (PRÉSENTATION) Cette motion a été déposée par le groupe déi gréng. Monsieur François BENOY (déi gréng) : Le thème de la protection du patrimoine en général et de notre patrimoine architectural en particulier est souvent au centre des discussions que nous avons au sein du conseil communal. Une loi votée il y a quelques mois à la Chambre des députés prévoit l’établissement, pour chaque commune, d’un inventaire des bâtiments qui doivent être protégés au niveau national. Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi, les bâtiments faisant l’objet d’une protection communale feront partie d’un filet de sécurité transitoire jusqu’à l’inventorisation de la commune. Outre la protection nationale, il existe toujours la protection communale, de sorte que les bâtiments qui ne sont pas forcément dignes de protection au niveau national peuvent être protégés au niveau communal. Dans les PAG communaux, qui sont périodiquement révisés et adaptés, les bâtiments peuvent être inscrits comme dignes de protection. La dernière révision du PAG de la Ville de Luxembourg remonte à six ans. La loi prévoit une révision tous les six ans. Une révision générale de notre PAG devrait donc avoir lieu en 2022. Indépendamment de cela, des adaptations ponctuelles peuvent être effectuées à tout moment. Notre motion salue le fait que, dans le cadre des révisions du PAG effectuées en 2015 et 2016, 3.500 bâtiments supplémentaires ont été inscrits comme bâtiments à protéger, portant ainsi le nombre de bâtiments protégés à 7.100. Cela correspond à un tiers des bâtiments existants sur le territoire de la ville. Plusieurs propositions du Service des sites et monuments nationaux n’ont d’ailleurs pas pu être retenues à l’époque pour des raisons de procédure. Le collège échevinal est appelé à vérifier, sur la base des « listes de repérage» établies par l’INPA (Institut national pour le patrimoine architectural), si tous les bâtiments qui méritent une protection communale bénéficient de cette protection dans le PAG actuel. Les objets éventuellement manquants devraient être intégrés dans le cadre de la révision périodique du PAG. La protection communale devrait être étendue des soi-disant «ensembles architecturaux» aux objets individuels. Il est important que nous nous dotions également d’une protection communale pour les bâtiments individuels. Il serait également important que nous sensibilisions encore plus les citoyens à notre patrimoine architectural. Cette information et cette sensibilisation peuvent passer par les canaux de communication ou par une politique de subventionnement de la Ville. Motion «Le Conseil communal de la Ville de Luxembourg, –– soulignant que le patrimoine culturel fait partie de la mémoire collective, de l’identité et partant du cadre de vie des citoyen-ne-s ; –– rappelant que le repérage et la protection du patrimoine architectural bâti font partie des responsabilités des communes dans le cadre de la préparation des plans d’aménagement généraux (PAG) ; –– rappelant que les plans d’aménagement généraux sont sujets à révision à intervalles réguliers et qu’il

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=