VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_03_2022_02_05

DE SÉANCE DU LUNDI 2 MAI 2022 FR 202 Madame la conseillère Bock s’est renseignée sur la possibilité d’embellir le site en installant des palissades. Je transmettrai cette proposition à nos services. Je suis convaincue qu’ils trouveront des solutions. Les commerçants de la rue de Strasbourg ont insisté à plusieurs reprises pour que les emplacements de stationnement en surface soient maintenus. Plusieurs intervenants ont évoqué un embellissement de l’espace urbain par l’installation d’œuvres d’art et de mobilier urbain. Nos services ont cela sur le radar. Une harmonisation du mobilier a déjà été réalisée pour la place d’Armes, ainsi que pour d’autres places. Aucune décision n’a encore été prise concernant la fontaine de l’artiste Michel Heintz. Les conduites de gaz et les lignes électriques sont du ressort de la société Creos. L’entreprise établit des plans pluriannuels. Lors de la pose de lignes, il faut respecter les normes internationales. Le réseau Wifi de la Ville est très performant. Chaque fois que des chantiers sont prévus, nous en profitons pour étendre le réseau à toutes les rues de la ville. Nous contactons alors également les différents acteurs externes, avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration. En ce qui concerne l’éclairage public, il existe également un programme. Conformément à la ligne de conduite «Sécurité par la rénovation urbaine», les coins sombres seront mieux éclairés. D’autre part, il s’agit de limiter la pollution lumineuse, raison pour laquelle les lampes halogènes sont progressivement remplacées par des lampes LED. Chaque fois que des chantiers sont prévus, nous saisissions l’occasion pour réaliser tous ces travaux. Le projet de réaménagement de la rue de Strasbourg est issu de la participation citoyenne. Tous les aspects sont pris en compte afin de rendre la rue moderne, s re et conviviale. Monsieur l’échevin Patrick GOLDSCHMIDT : Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier de leur travail les différents services qui ont participé aux réunions de participation citoyenne. Ils ont tous, avec les citoyens, investi beaucoup de temps et d’engagement pour développer le meilleur projet possible. Lorsque nous avons constaté, après la mise en service du tram, que de nombreux automobilistes continuaient à emprunter la rue de Strasbourg pour tourner à droite dans l’avenue de la Liberté, le collège échevinal a décidé d’instaurer une interdiction générale de circuler à la hauteur de la rue du Fort Wedell et d’agir ainsi dans l’intérêt des commerces, cafés et restaurants. Ils ont tous salué cette mesure. L’opposition a estimé que certaines choses auraient pu être mieux faites. On a critiqué le fait que trop d’emplacements de livraison soient aménagés dans la rue de Strasbourg. Avec la mise en service du tramway dans l’avenue de la Liberté, il était clair qu’aucun emplacement de livraison ne pourrait y être maintenu. Les emplacements de livraison seront aménagés de manière à ce que des terrasses puissent également être mises en place. L’ tat a accepté de reclasser la rue de Strasbourg comme route communale. Cela a permis l’introduction d’une zone 30 dans la partie inférieure et d’une zone 20 dans la partie supérieure de la rue. Tout a été mis en œuvre pour empêcher le trafic de transit : la vitesse de 30 km/h a été introduite et le sens de la circulation a été modifié. Madame la conseillère Brömmel a demandé si le tronçon de 50 mètres pourrait être ouvert à la circulation cycliste. Tel est également le souhait du collège échevinal et cela sera mis en œuvre. Les commerçants et les restaurateurs se sont prononcés en faveur du maintien des emplacements de stationnement près de l’aire de jeux. Il s’agit d’emplacements de stationnement de courte durée. Ceux-ci sont importants, car les clients qui ont par exemple commandé un repas en ligne et qui viennent le chercher ne veulent pas se rendre dans un parking et marcher encore 300 mètres pour aller chercher leur commande. Dans la partie supérieure de l’avenue de la Liberté, les cyclistes peuvent circuler sur la voie réservée aux voitures, alors que dans la partie inférieure de l’avenue de la Liberté, les cyclistes ne sont pas autorisés à circuler. Cela explique pourquoi les cyclistes ne peuvent pas tourner en sens inverse de l’avenue de la Liberté vers la rue de Strasbourg. Si nous constatons après la fin des travaux que cela a quand même du sens, il sera toujours possible d’adapter le règlement de circulation. Une interdiction générale de circuler s’appliquera à la zone de rencontre dans la partie supérieure de la rue de Strasbourg. Madame le bourgmestre Lydie POLFER : Nous veillerons à ce que les travaux soient effectués le plus rapidement possible. Le projet de réaménagement de la rue de Strasbourg est approuvé à l’unanimité. La motion déposée par déi gréng est transmise à la commission consultative compétente aux fins d’une discussion approfondie. 2) Réaménagement de la rue Adolphe et de la rue de Vianden Le conseil communal est appelé à se prononcer sur le devis estimatif d’un montant de 5.569.000€ pour le réaménagement de la rue Adolphe et de la rue de Vianden. Il prévoit la rénovation et le renforcement des infrastructures, y compris un réaménagement de la surface. Services de la Ville de Luxembourg Service Voirie • Rue de Vianden et rue Adolphe : reconstruction complète de la superstructure de la rue : –– rénovation du trottoir (avec des dalles gazon en béton entre les arbres existants) ; –– aménagement de la bande de stationnement (pavés de couleur «grès du Luxembourg») ; segmentation de la rue par la plantation d’arbres ; –– double file de pavés avec avaloirs au milieu de la voie de circulation ; –– voie de circulation en double sens en enrobés. • Rue de Bragance : reconstruction complète de la superstructure au droit du croisement avec la rue Adolphe : –– largissement des trottoirs ; –– voie de circulation à double sens en enrobés ; –– aménagement du passage piéton (adapté aux besoins des personnes à mobilité réduite).

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=