VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_02_2022_22_04

157 FR SÉANCE DU VENDREDI 22 AVRIL 2022 territoire de la ville, on constate que nos crèches sont de véritables bijoux en tous points de vue. Il n’est donc pas étonnant qu’il y ait de longues listes d’attente. Au total, 360 enfants attendent actuellement une place dans une crèche de la Ville de Luxembourg. La fête du bouquet pour la crèche du quartier de Cents a eu lieu. Les travaux avancent comme prévu. En ce qui concerne le projet de crèche dans la rue Marchal, nous voyons la lumière au bout du tunnel. La problématique du local pour les poussettes a été abordée. Pour ma part, je ne parlerais pas d’un problème de luxe, mais d’un problème de commodité. S’il s’avère qu’il fait trop froid dans le local en hiver, nous y apporterons des améliorations. Le présent projet est dans l’intérêt de la ville et des enfants. Le projet est approuvé à l’unanimité. 2) Remise en état de l’ancienne école sise 48, rue Henri VII Le conseil communal est appelé à se prononcer sur le devis estimatif au montant total de 12.370.314,28 € relatif à l’exécution des travaux de transformation du bâtiment scolaire sis 48, rue Henri VII, pour les besoins du Service Enseignement et du Service Foyers scolaires. La structure générale du bâtiment, datant des années 1904-1906 et classé monument national, est en bon état. Afin d’améliorer la performance énergétique de l’immeuble, une isolation thermique de la toiture et le remplacement des fenêtres sont prévus. Le bâtiment sera raccordé au chauffage urbain et aura une classe de performance énergétique D. Afin de ne pas affecter l’aspect architectural de l’ensemble, l’apposition d’une isolation des murs en béton cellulaire intérieur sera réalisée. L’ensemble des installations techniques sera remplacé. L’entrée actuelle sera reconfigurée de manière à permettre l’accès de plein pied aux personnes à mobilité réduite. Un ascenseur desservant tous les étages sera installé à l’entrée. Le programme prévoit, au sous-sol, une cantine, une cuisine de réchauffement, des locaux sanitaires, des locaux pour le personnel, une buanderie, des locaux de stockage et de nettoyage ainsi que les locaux techniques. Le rez-de-chaussée comprend, pour les besoins du foyer scolaire, 4 séjours pour un total de 88 enfants, avec des locaux sanitaires, un parloir et une loge pour le concierge. Le premier étage comprend 3 salles de classe, une salle d’appui, une salle de bricolage, une réserve et des locaux sanitaires. Le deuxième étage comprend 3 salles de classe, une salle d’appui, une bibliothèque, un local de stockage et des locaux sanitaires. Le troisième étage comprend des bureaux pour l’administration, une salle de conférences, une salle d’appui, une salle pour le matériel didactique, des locaux sanitaires, un local de nettoyage et de stockage. Un logement de concierge sera aménagé dans les combles. Les travaux devraient commencer en juillet 2022. La fin des travaux est prévue pour avril 2024. Monsieur Claude RADOUX (DP) : Il s’agit d’un bâtiment très caractéristique, construit au début du 20e siècle dans un style architectural traditionnel pour la construction d’écoles. Au fil du temps, la symétrie architecturale du bâtiment a été brisée par une surélévation unilatérale du toit. Le présent projet vise à rétablir cette symétrie. Le coût est élevé. Comme pour le projet précédent, des travaux de rénovation sont effectués sur un bâtiment existant. On renonce à une isolation thermique de 40 cm de la façade extérieure afin de conserver la façade caractéristique du bâtiment. Cela présente un petit inconvénient : nous ne pourrons pas atteindre la classe énergétique d’un bâtiment neuf. Mais je suis fermement convaincu que tout sera mis en œuvre pour obtenir la meilleure efficacité énergétique possible. Madame Christa BRÖMMEL (déi gréng) : Le projet nous a été présenté en commission scolaire. Il prévoit un réaménagement du bâtiment scolaire historique en vue de l’utiliser à l’avenir aussi bien pour les besoins du Service Enseignement qu’en tant que foyer scolaire pour les enfants du cycle 3. Il faut saluer le fait que l’école et le foyer scolaire soient réunis sous un même toit, ce qui permet une meilleure utilisation de l’infrastructure. Il est en outre positif que la cantine aménagée au sous-sol du bâtiment dispose d’un accès vers l’extérieur. Nous tenons à saluer le fait qu’une salle d’accueil pour les parents soit prévue près de l’entrée. Un petit bémol : après la rénovation, le bâtiment n’atteindra que la classe d’efficacité énergétique D. Le fait que le bâtiment soit raccordé au réseau de chauffage urbain peut être considéré comme une compensation. Je suppose que les architectes ont réfléchi à la meilleure manière d’économiser de l’énergie, même dans un bâtiment rénové. Dans le dossier il est question de l’aménagement d’une cour d’école type. Dans l’esprit d’une approche participative, le collège échevinal devrait associer les enfants au réaménagement de la cour d’école. Le projet ne prévoit pas de partie couverte de la cour d’école. Même si les arbres existants fournissent de l’ombre, il faudrait se demander si des améliorations ne devraient pas être apportées dans ce domaine. Nous estimons qu’il est important que les travaux d’aménagement de la cour d’école soient achevés lorsque le bâtiment scolaire sera remis en service. Ni le personnel enseignant, ni le personnel des foyers scolaires n’étaient associés à la planification du bâtiment. Au sein de la commission, la direction régionale a soulevé la question de savoir pourquoi on planifie d’abord le bâtiment scolaire et pourquoi on élabore ensuite seulement un concept pédagogique. Il serait plus judicieux d’inverser la démarche, en impliquant à la fois la direction régionale, le personnel enseignant, les parents et les élèves. déi gréng soutiendront le présent projet et espèrent qu’il y aura une bonne collaboration entre l’école et le foyer scolaire. Madame Cathy FAYOT (LSAP) : Il s’agit en effet d’un bâtiment caractéristique et il est important qu’un tel bâtiment soit conservé et rénové. Y a-t-il une possibilité pour les associations locales d’utiliser la salle de conférence qui sera aménagée au troisième étage? Lors de la construction ou de la rénovation de bâtiments scolaires, un logement de concierge sera-t-il prévu dorénavant à nouveau systématiquement? Madame Ana CORREIA DA VEIGA (déi Lénk) : Beaucoup a déjà été dit. Le groupe déi Lénk se réjouit du fait que l’école et le foyer scolaire fonctionneront sous le même toit. Cela signifie un gain de temps et plus de temps de jeu pour les enfants. Nous espérons que ce concept sera maintenu à l’avenir. Si la rénovation du bâtiment ne permet d’atteindre que la classe d’efficacité énergétique D, on peut imaginer à quel point la consommation d’énergie était élevée auparavant. Le groupe déi Lénk fait néanmoins confiance aux architectes pour avoir fait de leur mieux afin d’atteindre la classe d’efficacité énergétique la plus élevée possible, tout en sachant qu’il s’agissait de conserver le caractère de la façade extérieure.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=