VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_02_2022_22_04

155 FR SÉANCE DU VENDREDI 22 AVRIL 2022 Madame le bourgmestre Lydie POLFER préside la séance. Le conseil est en nombre. En séance publique Concernant l’ordre du jour Madame le bourgmestre Lydie POLFER : Comme beaucoup d’entre nous auront d’autres obligations tout à l’heure, je propose que nous siégions aujourd’hui jusqu’à 11h50. Tous les points qui n’auront pas été traités d’ici là seront abordés lors de la séance du 2 mai. I. DEVIS DE TRAVAUX 1) Transformation de l’immeuble et aménagement d’une crèche sise 1, rue d’Aspelt Le conseil communal est appelé à se prononcer sur le projet définitif au coût de 9.252.440,36 € portant sur la transformation de l’immeuble sis 1, rue Pierre d’Aspelt, pour l’aménagement d’une crèche et de locaux pour le Service Crèches de la Ville. Le projet a été élaboré par le bureau A+T Architecture, HLG et Goblet Lavandier & Associés. L’ensemble, situé aux abords du parc Monterey, est constitué d’une villa datant de 1886 et d’une annexe datant de 1956. La villa et l’annexe sont classées et situées dans le secteur protégé d’intérêt communal «environnement construit ». Le projet prévoit l’aménagement du siège du Service Crèches dans le bâtiment principal et l’aménagement d’une crèche pour 54 enfants (dont 24 de 0 à 2 ans et 30 de 2 à 4 ans) dans l’annexe. Une nouvelle construction comprenant un ascenseur et une cage d’escalier servant de sortie de secours sera ajoutée entre les deux parties. L’entrée principale de la crèche avec une rampe et un escalier est située à cet endroit. Une aire de jeux se trouve au rez-de-jardin. La crèche se trouvera à proximité immédiate du Parc Monterey. La villa fera l’objet d’une rénovation douce mettant en valeur les éléments architecturaux existants. L’annexe sera transformée de façon plus conséquente. Le rez-de-chaussée de l’annexe comprend le sas d’entrée accessible aux personnes à mobilité réduite par une rampe, 1 salle pour enfants de 0-2 ans avec dortoir et 1 salle pour enfants de 2-4 ans, un espace sanitaire commun pour les deux salles, y compris 1 douche et 1 table à langer, une biberonnerie et un local de stockage. Le rez-de-jardin comprend 1 salle pour enfants de 0-2 ans avec dortoir et 1 salle pour enfants de 2-4 ans avec accès direct à l’aire de jeu, un espace sanitaire commun pour les deux salles, y compris 1 douche et 1 table à langer, une biberonnerie et un local de stockage. Le premier étage comprend une salle de défoulement disposant d’une grande ouverture vitrée, une cuisine pédagogique, une cuisine de réchauffement, deux vestiaires (pour hommes et pour femmes) pour le personnel, un bureau pour les éducateurs, un coin détente avec kitchenette, un local accueil parent et/ou allaitement, un WC adapté aux personnes à mobilité réduite et les WC pour le personnel. Le rez-de-chaussée de la villa comprend une salle de réunion pour 16 personnes avec maintien de la cheminée ancienne et des moulures au plafond, un bureau secrétariat/accueil pour 2 personnes et des locaux sanitaires. Le premier étage comprend un bureau «open space» pour 8 personnes, un bureau pour 2 personnes et une kitchenette. Le deuxième étage comprend les locaux techniques ainsi qu’une sortie de secours donnant sur une terrasse. Au sous-sol sont situés les locaux de stockage, de chaufferie, des compteurs ainsi qu’une buanderie et un local de nettoyage. Les travaux devraient commencer au printemps 2023 et s’achever à l’automne 2025. Monsieur Claude RADOUX (DP) : Les bureaux pour le Service Crèches de la Ville seront aménagés dans la villa, alors que la crèche sera installée dans l’annexe moderne. La crèche de la Place du Théâtre a fermé ses portes. Il faut donc se réjouir d’avoir pu trouver, avec le bâtiment de la rue Pierre d’Aspelt, un bâtiment approprié et situé à proximité du centre-ville. Les locaux seront utilisés de manière optimale. En commission on nous a expliqué qu’on y accueillera des enfants qui habitent dans les environs, mais aussi des enfants de parents qui travaillent en ville. Comme les enfants ne seront pas tous amenés en même temps par leurs parents, comme c’est le cas pour l’école, et que certains parents feront le trajet à pied, on part du principe qu’il n’y aura pas trop de trafic de voitures. La rampe a donné lieu à discussion, étant donné que celle-ci ne brille pas par son élégance. En commission il a été expliqué qu’il n’était pas possible de faire autrement, car on voulait préserver un vieux tilleul. On a regretté en commission qu’il ne soit pas prévu d’installer un chauffage dans la remise où sont rangées les poussettes. Les architectes nous ont expliqué qu’il n’y avait plus d’espace dans le bâtiment lui-même pouvant servir à entreposer les poussettes. Si l’on constate après la mise en service qu’il fait trop froid dans la remise, il sera toujours possible d’y remédier. Les coûts sont estimés à 9.252.440 €. Il s’agit certainement d’un projet coûteux, mais il faut savoir que les rénovations de bâtiments existants sont toujours plus coûteuses que les nouvelles constructions. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il faut conserver le bâtiment situé 1, rue Pierre d’Aspelt. Madame Christa BRÖMMEL (déi gréng) : La villa a été construite en 1886 et complétée par une annexe en 1956. L’annexe abritait autrefois une école. La crèche, qui sera installée dans l’annexe après avoir été modernisée, peut accueillir 54 enfants. L’emplacement est idéal, car le bâtiment est proche du parc tout en étant central. En été, les arbres fourniront de l’ombre. Le projet a été présenté aux membres de la commission du développement urbain et de la commission de l’Enfance et de la Jeunesse lors d’une réunion conjointe. Je souhaiterais que des projets similaires, touchant au domaine de compétence de différentes commissions, puissent être traités à l’avenir lors de réunions communes des commissions. La rampe a fait l’objet de discussions au sein de la commission. Elle ne sera pas belle, mais nous devrons nous en accommoder, car il s’agit d’adapter une construction existante à une nouvelle affectation. La remise pour ranger les poussettes a également donné lieu à des discussions. Il est regrettable qu’aucun local approprié n’ait pu être trouvé dans le bâtiment. Je vois surtout des difficultés en hiver, lorsqu’il fait très froid dans la remise. J’apprécierais si, au cas où le froid s’avérerait être un problème, un chauffage pouvait être installé ultérieurement.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=