VDL_RAPPORT_ANALYTIQUE_01_2022_31_01

DE SÉANCE DU LUNDI 31 JANVIER 2022 FR 26 «zone soumise à un plan d’aménagement particulier ‘nouveau quartier’ » (COS : 0,60 ; CSS : 0,90 ; CUS : 1,50 ; DL : 20). La partie nord du site est superposée d’une zone «couloir et espace réservés pour projets routiers – tram» et la partie sud-ouest en partie d’une «zone de servitude urbanisation - corridor écologique (Cé) ». Pour la zone «couloir et espace réservés pour projets routiers – tram», une «étude pour voie de circulation» est réalisée. La «zone de servitude urbanisation - corridor écologique» est respectée en y prévoyant des espaces à l’étude pour espaces verts publics et privés. Aucun recours n’a été déposé contre le projet. L’Inspection sanitaire a émis un avis favorable. Pour tenir compte de la remarque formulée dans l’avis de la Cellule d’évaluation, le Service Urbanisme propose une adaptation de l’article 5.2 de la partie écrite. Monsieur François BENOY (déi gréng) : Le site Internet du Fonds Kirchberg fournit des informations intéressantes sur le projet qui doit voir le jour sur le site «Kuebebierg». Ce projet urbanistique a valeur de modèle. J’aurais souhaité que nous ayons réalisé déjà de tels projets au cours des décennies passées. Les projets futurs devraient suivre ce modèle. Sur le site Internet, il est question d’une «vision intégrée», ceci en ce qui concerne les aspects de la mobilité, de l’environnement et d’une qualité de vie élevée. Le tram est prévu comme moyen de transport principal. Des parkings collectifs seront créés, ce qui signifie qu’il y aura un accès principal au quartier. Le tram, les parkings collectifs et les pistes cyclables feront qu’une grande partie de l’espace qui aurait été utilisée pour les rues sera désormais disponible en tant qu’espace public de haute qualité. La clé de répartition des emplacements de stationnement de 0,5 emplacement par logement a un caractère d’avenir. Le lycée s’inscrira dans le concept urbanistique. Le site du Lycée Kuebebierg sera toujours accessible. En attendant l’achèvement de l’infrastructure du tramway, les élèves pourront se rendre à l’école en bus. Des chemins pour piétons sont prévus. Le personnel enseignant du lycée doit également pouvoir utiliser le parking collectif. Des erreurs de planification dans le domaine de la mobilité, comme cela a été le cas pour l’école européenne de Kirchberg, doivent être évitées ici. La Ville dispose-t-elle d’informations de la part du ministère de l’Éducation nationale sur l’utilisation du site actuel du Lycée Michel Lucius après son déménagement ? Une école primaire internationale sera également construite sur le site du «Kuebebierg». Quel sera l’impact sur les écoles publiques situées sur le territoire de la Ville de Luxembourg? Madame Ana CORREIA DA VEIGA (déi Lénk) : Sur une surface constructible brute maximale de 72.785 m², ce projet prévoit des bâtiments et équipements publics, notamment les nouveaux bâtiments du Lycée Michel Lucius (avec un hall de sport et des terrains de sport extérieurs) ainsi que jusqu’à 97 logements pour étudiants. Une surface d’environ 160,60 ares, correspondant à environ 33,10% de la surface brute du PAP NQ, est cédée gratuitement à la Ville. Comparée au PAP «Dernier Sol », cette surface est considérable. Les surfaces nécessaires à l’installation des terrains de sport extérieurs sont-elles comprises dans les 33,11%? Le nouveau quartier résidentiel «Kuebebierg» posera des jalons pour l’avenir. Ainsi, de nombreux espaces verts sont prévus, qui formeront une transition vers la forêt Natura 2000 en tant que couloir vert. Ces accents qui permettent de réduire l’imperméabilisation des sols devraient trouver leur écho en tant que bonnes pratiques dans la planification des futurs lycées, écoles primaires, crèches et foyers scolaires. Le groupe déi Lénk regrette que le toit de l’école ne soit pas utilisé pour le jardinage urbain. Les infrastructures sportives, notamment la piscine, devraient être accessibles au public en dehors des heures de classe. Le Plan sectoriel transports est entré en vigueur le 1er mars 2021. La création de parkings collectifs est un pas dans la bonne direction. Ces parkings devront être utilisés au maximum de leurs capacités. Il a été souligné en commission que les pistes cyclables, les stations de vélos et le tram contribueront à ce que les élèves et le personnel enseignant puissent se rendre facilement à l’école. La Ville doit intégrer ces aspects comme marque de fabrique dans la planification des futures écoles. Monsieur le conseiller Benoy a déjà soulevé la question de l’utilisation future du site actuel du Lycée Michel Lucius. Il serait en effet judicieux d’y réfléchir dès maintenant, car la mise en œuvre des plans prend du temps. Madame le bourgmestre Lydie POLFER : Le Fonds Kirchberg et la Ville travaillent depuis des années sur ce projet qu’il convient d’envisager ensemble avec le PAP global pour ce secteur, un PAP qui nous sera probablement transmis au cours des mois prochains et qui prévoit la création de parkings collectifs. Car qu’on le veuille ou non, des emplacements de stationnement sont nécessaires. Ce n’est pas comme si on construisait ici un lycée sans emplacementsde stationnement – ces derniers sont simplement créées sous la forme de parking collectifs. Et en attendant la réalisation du parking collectif, un parking provisoire sera créé juste à côté du lycée. Je ne peux qu’espérer que ce parking collectif sera construit le plus rapidement possible, afin d’éviter une situation comme celle que nous avons connue lors de la construction du nouveau stade à Kockelscheuer. Comme chacun sait, il s’était avéré que le parking à construire par l’État à côté du stade ne serait pas terminé pour la mise en service du stade le 1er septembre 2021, de sorte que la Ville avait dû créer un parking provisoire pour plus de 2 millions d’euros sur un terrain appartenant à la commune. À côté du lycée, il est prévu de construire une école fondamentale publique et une école fondamentale internationale. Des entretiens avec le ministère de l’Éducation nationale en vue d’une joint-venture éventuelle sont en cours. Il serait dans l’intérêt de notre société multiculturelle que les enfants des deux écoles puissent par exemple faire du sport ensemble ou utiliser la cantine ensemble. Mais il y a encore du travail de persuasion à faire à ce sujet. 33,10% de la surface brute du PAP sont cédés gratuitement à la Ville, ce qui est lié au fait que le tracé du tramway passe par le «Langfuur ». Le tramway est censé contribuer à une fusion harmonieuse des quartiers. C’est ce que nous avons prévu, et j’espère que les planifications futures iront dans le même sens, car nous n’en sommes qu’au stade du PAP. La question de la mise en oeuvre des bâtiments devrait être posée au ministre des Travaux publics à la Chambre des députés. L’inauguration du «Lycée Kuebebierg» est prévue au plus tôt en 2028. D’ici là, il s’écoulera encore six ans et les plans pour l’utilisation future du site actuel du Lycée Michel Lucius au Limpertsberg ne sont pas encore suffisamment avancés pour que des informations puissent être fournies.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkwNjU=